geldnoten

Le LCC ou Coût du Cycle de Vie

 

Auparavant, l’aspect économique d’un projet portait quasi uniquement sur les coûts de construction alors que les dépenses nécessitées pendant la phase d’exploitation de l’immeuble n’étaient pas prises en compte.

Pourtant, les coûts d’exploitation et d’entretien dépassent souvent assez rapidement l’investissement initial. Raison pour laquelle de plus en plus fréquemment la rentabilité des immeubles pendant leur phase d’exploitation est dorénavant intégrée à la phase de conception.

Le LCC présente une approche systématique pour optimiser la rentabilité des biens immobiliers.

Ainsi, les éléments coûteux peuvent être identifiés et grâce à des transformations dans la planification, ils peuvent être optimisés voire évités.
Le LCC peut être utilisé comme support pour chercher la variante la plus rentable en matière d’investissement (p. e. le remplacement d’installations  techniques, l’utilisation d’énergie renouvelable).

De plus, le LCC est pris en compte de manière systématique pour la certification DGNB et BREEAM afin d’optimiser et d’évaluer les immeubles.